Recherche

Accueil du site || Europe et pourtour méditerranéen || Tour d’horizon de la fièvre catarrhale en Europe au 2 Avril 2009
Lors du Comité européen Permanent de la Chaîne Alimentaire et de la Santé Animale (CPCASA) du 2 avril 2009, plusieurs pays européens ont fait le point sur la fièvre catarrhale ovine. Différents points ont été abordés en fonction de l’actualité des états membres. Cela a été l’occasion de dresser un premier bilan de la campagne vaccinale conduite en 2008 en particulier en Allemagne, au Danemark et en Espagne. Cela a également permis de juger de l’évolution récente de la situation épidémiologique dans divers états (France, Norvège, Grèce, Italie, Portugal) et/ou de présenter les plans de contrôle mis en place pour 2009.

Mise en œuvre des campagnes de vaccination

- Allemagne

En Allemagne, le nombre de foyers de BTV8 décroît depuis 2007 : 20 812 foyers en 2007, 5 112 en 2008 et 106 en 2009.

La vaccination vis-à-vis du BTV8 a été réalisée de façon massive et a concerné 100 % du cheptel bovin (10 047 205 bovins) et 80 % des petits ruminants ou autres animaux (2 577 518 ovins et caprins et 210 338 autres animaux).
Les effets secondaires (avortements, mortinatalité, pneumonies, fièvre,…) faisant suite à la vaccination sont rares (moins de 0,001 % des animaux vaccinés).

- Danemark

Au Danemark, la campagne vaccinale 2008 a concerné 930 724 bovins, 155 623 ovins et caprins, ce qui correspond à une couverture de 86 % du cheptel.

En 2009, la vaccination sera obligatoire. La vaccination des bovins devrait avoir lieu avant le 31 mai et celle des petits ruminants avant le 31 août. Chez les jeunes, elle devra être réalisée entre 1 et 4 mois avec un rappel au bout d’un an. Différentes dérogations sont prévues et concernent notamment :

  • les troupeaux de moins de 10 animaux (3% des animaux et 50 % des cheptels),
  • en élevage allaitant, les veaux nés après le 31 mai (3 %),
  • les taureaux et femelles donneuses d’embryons, …

- Espagne

En Espagne, la campagne vaccinale a permis de protéger :

  • Pour le sérotype 1 : 4.660.000 bovins et 16.000.000 ovins
  • Pour le sérotype 8 : 4.200.000 bovins et 14.000.000 ovins
  • Pour le sérotype 4 : 1.615.000 bovins et 6.460.000 ovins

Une importante étude clinique et épidémiologique a été réalisée à la suite de l’observation d’un syndrome chronique apparu concomitamment à la vaccination contre la fièvre catarrhale dans des élevages pour la plupart ovins et le plus souvent conduits de manière extensive. Ont ainsi été rapportés : un amaigrissement des animaux, la chute de la laine (ovins), une diminution de la production laitière, de la mortinatalité ou des avortements et, dans quelques cas, une mortalité élevée.

Des travaux ont notamment été conduits par le Centre d’étude sur la santé animale de Catalogne (CRESA : Centro de Investigación de Sanidad Animal en Cataluña) ainsi que la Faculté Vétérinaire de Madrid (VISAVET : Facultad de Veterinaria de la Universidad Complutense de Madrid). Les deux groupes d’investigation ont fourni des conclusions identiques et ont permis d’écarter l’hypothèse d’un lien entre la vaccination et l’apparition des symptômes et lésions précédents. La situation sanitaire observée est d’origine multifactorielle et fait intervenir des facteurs environnementaux aussi bien que de conduite d’élevage. Lésions et analyses traduisent l’existence d’un déficit nutritionnel en relation avec une charge parasitaire élevée.

Pour plus d’information , consulter les rapports complets (en espagnol) disponibles sur le site du RASVE aux adresses suivantes :

Progression de la fièvre catarrhale en Europe

- France

Début avril 2009, 323 48 foyers de fièvre catarrhale étaient recensés en France dont

  • 27 413 de fièvre catarrhale occasionnée par le virus de sérotype 8 (BTV8),
  • 4 838 de BTV1
  • 97 de BTV1 et 8 présents conjointement dans la même exploitation.

La période d’inactivité vectorielle démarrée le 05 janvier 2008 a pris fin le 11 mars 2009, entraînant la clôture des foyers 2008. Aucun foyer imputable à la circulation des virus au cours de la nouvelle période d’activité des vecteurs n’a encore été notifié.

Zones réglementées. Avril 2009

Surveillance entomologique entre le 16 et le 29 Mars 2009

- Norvège

En février dernier, le virus de la fièvre catarrhale de sérotype 8 (BTV 8) a été mis en évidence pour la première fois en Norvège à la suite de contrôles de routine dans deux troupeaux bovins laitiers. Aucun des animaux trouvés positifs n’avaient manifesté de symptômes cliniques de la maladie.

Par la suite, des analyses ont été réalisées dans 3370 élevages bovins, ovins et caprins, conduisant à l’identification de deux foyers supplémentaires dans les comtés de Vest-Agder et Aust-Agder. Au total, 31 animaux ont été trouvés séropositifs dont 28 également positifs par PCR. Dans l’élevage le plus touché, deux veaux se sont révélés infectés (PCR positive) dont l’un probablement à la suite d’une transmission transplacentaire.

Localisation des foyers de BTV 8 en Norvège

Les mécanismes d’introduction de la fièvre catarrhale ne sont pas encore identifiés (Les foyers les plus proches tant au Danemark qu’en Suède sont distants de plus de 250 km.) mais il est probable que l’infection soit survenue entre le 10 août et le 10 octobre 2008.

Selon les autorités sanitaires norvégiennes, la situation en Norvège diffère de celle de beaucoup de pays européens :

  • période d’inactivité vectorielle relativement longue (pour 2008-2009 : du 7 novembre 2008 au 15 avril 2009),
  • faible densité d’élevage,
  • importance limitée du commerce des animaux vivants.

Dans ce contexte, la stratégie de contrôle mise en place est essentiellement fondée sur la surveillance et la réforme des animaux considérés comme à haut risque (vaches séropositives devant mettre bas avant le 10 juin ainsi que leurs veaux).

Conformément à la Directive 2000/75/CE, une zone de protection et une zone de surveillance ont été établies et les mouvements d’animaux dans le cadre d’échanges commerciaux soumis à restriction.

L’objectif premier des mesures appliquées est d’éradiquer le BTV8 de Norvège. Il s’agit en outre de conserver une production ovine dans la zone infectée tout en maintenant les coûts dans des limites acceptables.

Ces différentes mesures seront réévaluées en fonction de l’évolution de l’épizootie et des résultats issus de la surveillance sérologique et entomologique. La vaccination est notamment envisagée. Dans cette éventualité, le cheptel bovin serait vacciné au printemps, le cheptel ovin l’étant à son tour en septembre au retour des estives.

- Grèce

Les autorités vétérinaires grecques ont notifié dès le 3 novembre 2008 des suspicions cliniques de FCO concernant 3 élevages ovins de l’île de Lesvos. Le sérotype en cause a été identifié quelques temps plus tard, il s’agissait du BTV 16, déjà mis en évidence au cours des dernières années en Turquie, dans les Balkans et à Chypre.

Début mars 2009, 83 foyers étaient recensés sur le pourtour est de l’île (voir carte) ; seuls des ovins (et quelques caprins dans 2 foyers) ont été concernés : aucun bovin de ces exploitations n’a été atteint.
Mais suite à des contrôles complémentaires réalisés en février 2009, le sérotype 8 a été identifié dans 3 foyers déjà connus ; ils viennent d’être officiellement notifiés à l’OIE comme foyers de BTV 8.

Localisation des foyers dans l’île de Lesvos - virus de sérotypes 16 et 8 - (d’après la présentation réalisée au CPCASA du 4 mars 2009)

Depuis, le laboratoire national de référence grec a mis en évidence l’existence de bovins et d’ovins séropositifs vis-à-vis de la fièvre catarrhale sur l’île de Chios (cas rapportés le 12 mars 2009). Quatre élevages bovins sont concernés dont un comportant également des ovins. Tous sont situés dans la partie Est de l’île.

Aucun symptôme clinique n’a été observé. Trois des cinq bovins trouvés séropositifs sont également positifs par PCR. Le sérotype de la souche virale impliquée dans ces foyers n’a pas encore été déterminé.

Localisation des foyers dans l’île de Chios

- Portugal

Au Portugal, il n’existe à l’heure actuelle aucune circulation virale imputable au virus de la FCO de sérotype 4. En ce qui concerne le sérotype 1, 78 foyers ont été notifiés au cours de la dernière période d’activité vectorielle soit 753 animaux infectés.

Zones réglementées et localisation des foyers de FCO de sérotype 1 au Portugal

En ce qui concerne le sérotype 8, l’absence de circulation virale, la mise en place d’un plan de surveillance, la mise en œuvre de la vaccination à titre préventif (non obligatoire) ont permis la reconnaissance de l’ensemble du territoire portugais comme "zone de risque inférieur" en application du Réglement (CE) N° 123/2009 de la Commission du 10 février 2009.

- Italie

Les autorités vétérinaires italiennes ont mis en évidence la présence du virus de sérotype 8 en Sicile (confirmation par le Centre National de Référence le 13 mars dernier).

Deux foyers ont été identifiés dans des élevages bovins de la région de Ragusa. Les 4 animaux concernés ont été trouvés positifs à la suite de la mise en œuvre des analyses de contrôle sur animaux sentinelles entrant dans le cadre du Plan National de Surveillance de la Fièvre Catarrhale.

Localisation des foyers de BTV8 en Sicile


Pour en savoir plus :

Consulter l’ensemble des présentations réalisées lors du CPCASA du 2 avril 2009 sur le site de la Commission européenne :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations_en.htm#12042009