Recherche

Accueil du site || Europe et pourtour méditerranéen || Infections mixtes sérotypes 16 et 8 en Grèce comme en Israël
Des infections mixtes de fièvre catarrhale sont survenues dans des troupeaux bovins en Grèce comme en Israël. Des similitudes sont observées entre ces deux pays.

Au cours de ces derniers mois, différents foyers de fièvre catarrhale ont été mis en évidence en Grèce et plus particulièrement dans les îles de Lesvos et de Chios (voir à ce sujet le point réalisé lors du CPCASA du 2 avril 2009).

En Grèce, identification du virus de sérotype 8 dans des foyers de sérotype 16

Les cas de fièvre catarrhale mis en évidence dans l’île de Chios n’ont pas encore été rattachés à un sérotype précis. Les analyses sont en cours. On peut néanmoins faire l’hypothèse d’une infection par une souche de sérotype 8 (BTV 8) à l’instar de ce qui s’est produit dans l’île de Lesvos située comme Chios à proximité de la Turquie.

Dans les deux îles, l’infection peut être liée à l’introduction d’animaux infectés mais selon les informations communiquées par l’ISID (International Society of Infectious Diseases), il semble plus probable qu’elle ait été véhiculée par des insectes vecteurs transportés par les vents à partir du continent turc (Communication de l’ISID du 29 mai 2009).

Il est intéressant de noter que les foyers notifiés dans l’île de Lesvos ont d’abord été attribués au sérotype 16 (BTV 16). Par la suite, des contrôles complémentaires ont permis d’identifier le sérotype 8 dans 3 d’entre eux, mettant ainsi en évidence une infection mixte.

Un scénario similaire en Israël

Un scénario similaire a été observé dans le Nord-Ouest d’Israël.

Là encore, un foyer de fièvre catarrhale de sérotype 16 a été identifié en novembre 2008 dans un élevage de 250 bovins de la province d’Hazafon (notification en date du 29 janvier 2009) (Informations sanitaires transmises à l’OIE le 29 mai 2009).

De nouveaux échantillons ont été envoyés au Laboratoire de référence de l’OIE de Pirbright (Royaume-Uni). C’est à cette occasion que le sérotype 8 a pu être isolé sur la rate d’une vache âgée de 3 ans euthanasiée. Les 10 échantillons de sang analysés ont permis de déceler en outre la présence d’une infection mixte BTV 16 – BTV 4 chez le même animal (Communication de l’ISID du 30 mai 2009).

Le BTV 8 n’avait jusqu’à présent jamais été identifié ni en Israël, ni dans un aucun pays d’Asie. Son apparition au Moyen-Orient est préoccupante pour l’élevage bovin tout particulièrement. Les sérotypes historiquement présents (BTV-2, 4, 6, 10, et 16) affectent en effet presque exclusivement les ovins, les caprins et les bovins n’étant touchés que de manière exceptionnelle. La pathogénicité du BTV-8 pour les bovins a, en revanche, été largement démontrée en Europe depuis 2006…

Au cours de ces dernières années, la Hongrie et la Lithuanie ont été les seuls pays européens autorisés à importer du bétail en Israël.
Aucune information n’est disponible sur les importations en provenance des autres pays du Moyen-Orient. Or, le foyer de Rosh Haniqra est situé à à peine 2 kilomètres de la frontière libanaise.
Il serait intéressant de connaître le statut des pays situés entre la Grèce et l’Israël vis-à-vis du BTV 8.