Recherche

Accueil du site || Maladie et impacts || Transmission de la maladie || Rôle épidémiologique de la faune sauvage et des non ruminants

Rôle de la faune sauvage

Les ovins, les bovins, les caprins, les lamas sont connus comme étant des espèces sensibles à l’infection par le virus de la fièvre catarrhale (G. Meyer, UMR INRA - ENVT ; IHAP - Interaction Hôtes Agents Pathogènes).

Des études sont en cours via l’ONCFS [1], les Fédérations de chasse du Sud Ouest et l’ENVT pour préciser la prévalence de l’infection chez les cervidés, mouflons, isards, ou chevreuils.

Dans une présentation récente, S. Rossi (ONCFS) apporte différentes précisions concernant la circulation et l’impact du virus de la fièvre catarrhale chez les ruminants sauvages

-  L’exposition de la faune sauvage survient après l’émergence de l’infection chez les ruminants domestiques .

Les animaux sauvages n’interviendraient donc pas dans la propagation initiale du virus.

-  L’exposition varie selon les espèces et les territoires étudiés :

Selon E. Albina (UMR CIRAD-INRA ; CMAEE "Contrôle des maladies animales exotiques et émergentes"), la séroprévalence varie selon les populations de cervidés et les régions de quelques pourcents à 70-80 % voire plus.

  • L’espèce la plus exposée semble être le cerf élaphe.
  • Par comparaison, le chevreuil, présent dans les même biotopes que le cerf, apparaît moins réceptif à l’infection occasionnée plus particulièrement par le virus de sérotype 8 (BTV8).
  • Les ongulés sauvages apparaissent peu exposés (de l’ordre de 2 %) probablement en raison de l’extension tardive de l’épizootie aux zones d’altitude.

Les résultats préliminaires rapportés par S. Rossi suggèrent dans une première approche un impact faible de la fièvre catarrhale sur la santé et la reproduction des cerfs : absence de signes cliniques ou de lésions associés chez les individus infectés,... Ces informations demandent toutefois à être confortées en s’appuyant notamment sur le suivi à long terme des populations sauvages.

-  Séroprévalences de la faune sauvage et de la faune domestique doivent être étudiées en parallèle

Les niveaux observés sont toujours en proportion de ceux mis en évidence chez les ruminants domestiques (E. Albina).

S’il est donc indéniable que le virus circule au sein de la faune sauvage, leur rôle dans la transmission de la fièvre catarrhale aux populations de ruminants domestiques est, en revanche, probablement faible (E. Albina).

Rôle des non ruminants

Comme le rappelle E. Albina, l’infection de non ruminants par le virus de la fièvre catarrhale n’est pas nouvelle. Les chiens, certains rongeurs (musaraigne et souris) peuvent s’infecter et exprimer des signes cliniques.
Plus récemment et bien que la démonstration expérimentale ne soit pas exempte de critiques, il semble que deux lynx d’un zoo belge, nourris avec des placentas et avortons provenant d’élevages situés dans des zones où des foyers de fièvre catarrhale avaient été confirmés aient également été infectés.

En revanche, le rôle épidémiologique de ces espèces peut être considéré comme quasi-nul (E. Albina).


Pour en savoir plus :

- Cas de fièvre catarrhale chez le lynx

TP Jauniaux, KE De Clercq, DE Cassart, S Kennedy, FE Vandenbussche, EL Vandemeulebroucke, TM Vanbinst, BI Verheyden, NE. Goris, FL. Coignoul. Bluetongue in Eurasian lynx [letter]. Emerg Infect Dis. 2008 September ; 14(9) : 1496–1498. Disponible sur : http://www.cdc.gov/EID/content/14/9/1496.htm

- Circulation et impact du virus de la fièvre catarrhale ovine chez les ruminants sauvages

Communication réalisée par S. Rossi, P. Giberti, J. Hars, O. Mastain, P. Couteux, S. Barbieri, V. Zenoni, C. Novella, E. Gueneau, D. gauthier, Y. Game, N. Chenoufi, N. Keck, E. Breard, S. Zientara, M. Moinet, T. Ballenghien, J-C Delecolle, B. Mathieu, P. Mathevet, F. Bost. Disponible ci-dessous.

- Sur le site du Réseau Français pour la Santé Animale :

Réponses scientifiques et techniques apportées lors de la réunion d’information et d’échanges du 21 janvier 2009 disponibles par le lien suivant :
http://www.rfsa.net/MANIFESTATIONS/2009/FCO/Accueil-21.01.09.htm

notes:

[1] ONCFS : Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage

Pièces jointes