Recherche

Accueil du site || Maladie et impacts || Virus et réponse de l’animal || Etude de la virémie chez les caprins et les ovins pour le sérotype 8

Une journée d’information et d’échanges sur la fièvre catarrhale ovine a été organisée dans le cadre du Réseau Français pour la Santé Animale (RFSA) le 21 janvier 2009.

Au cours de cette journée, S. Zientara (UMR Afssa/INRA/ENVA) a présenté les premiers résultats d’infections expérimentales par le virus de sérotype 8 chez des ovins et des caprins.

Protocole :

- Une souche de virus de la FCO sérotype 8 a été évaluée afin de pouvoir l’utiliser dans le cadre d’essai d’efficacité de vaccins inactivés chez les caprins.

- La souche de virus BTV8, isolée d’un bovin virémique, a été inoculée à 8 chèvres, 5 brebis et 5 béliers par voie sous-cutanée et intradermique.

- L’apparition des signes cliniques, la cinétique d’apparition des anticorps (ELISA ciblant les antigènes VP7), la durée de la virémie (appréciée au travers des tests de RT-PCR) ainsi que la charge génomique ont été étudiées.

Résultats

-  Signes cliniques

Des indices cliniques ont été définis en fonction des signes observés. Les maxima ont été observés 10 à 11 jours après infection chez les ovins et 14 jours après infection chez les caprins.

Les signes cliniques sont apparus moins intenses chez les caprins que chez les ovins.

Ont été observés :

  • Chez les ovins :
    un comportement apathique, des boiteries, un œdème du nez et des lèvres, un jetage nasal, une conjonctivite et de l’hypersalivation, de la température (pic entre 10 et 13 jours après infection).
  • Chez les caprins :
    des problèmes locomoteurs (boiteries et raideurs), un jetage nasal, une conjonctivite et des ulcères, des hémorragies sous-cutanées au niveau des mamelles, pas ou peu de température.

-  Détection du génome viral

La virémie, telle qu’elle peut être appréciée au travers des tests de RT-PCR, est d’intensité et de durée réduites chez les caprins comparativement aux ovins. Elle est également plus précoce chez les ovins.

  • Chez les ovins : première PCR positive 3 à 4 jours après infection ; pic observé 6 à 10 jours après infection (pas de différence entre brebis et béliers),
  • Chez les caprins : première PCR positive 5 jours après infection ; pic observé 9 à 13 jours après infection

La détection du génome viral dans le sang persiste et est stable pendant 3 mois chez les ovins.

Du génome viral a également été détecté par intermittence dans le lait des chèvres à un niveau cependant inférieur à celui détecté dans le sang.

-  Séroconversion

Tous les animaux ont présenté une séroconversion y compris ceux présentant une faible charge virale.
Elle a généralement été constatée au moment où la virémie atteignait un maximum avec un décalage de 3 jours entre les ovins et les caprins :

  • Chez les ovins : test ELISA positif 6 et 7 jours après infection respectivement chez les brebis et les béliers,
  • Chez les caprins : test ELISA positif 9 jours après infection.

Pour en savoir plus :

- Ci dessous : diaporama réalisé par S. Zientara, E. Bréard, G. Belbis, Y. Millemann, B. Guérin, C. Sailleau sur l’"Etude de la virémie chez les caprins et les ovins pour le sérotype 8" et présenté au cours de la journée d’information et d’échanges sur la fièvre catarrhale ovine organisée par le Réseau Français pour la Santé Animale le 21 janvier 2009.

- Synthèse réalisée par Gina Zanella (AFSSA Alfort), Fabienne Biteau (CIRAD) et Christophe Chartier (AFSSA Niort) sur les Caractéristiques cliniques de la fièvre catarrhale occasionnée par le virus de sérotype 8

- Synthèse réalisée par Gina Zanella (AFSSA Alfort), Christophe Chartier (AFSSA Niort), Bernard Guérin (ACSEDIATE-LNCR) et Nathalie Pozzi (ACSEDIATE-LNCR) sur la Dynamique de la fièvre catarrhale de sérotype 8 au niveau de l’animal : observations de terrain.

- Synthèse réalisée par Benoit Durand (AFSSA LERPAZ), Fabienne Biteau-Coroller (CIRAD), Caroline Locatelli (LDA 08), Cécile Simon (LDA 18), Eric Le Drean (LVD 35), José Delaval (LDA 36), Eric Prengere (Laboratoire de Touraine) et Véronique Beaute (LVD 49) sur la Prévalence sérologique de la fièvre catarrhale à sérotype 8 au cours de l’hiver 2007-2008

- Sur le site du Réseau Français pour la Santé Animale : les réponses scientifiques et techniques apportées lors de la réunion d’information et d’échanges du 21 janvier 2009

Pièces jointes