Recherche

Accueil du site || Europe et pourtour méditerranéen || Etat des lieux de la circulation du virus de sérotype 1 en Espagne et au Portugal
Lors du Comité européen Permanent de la Chaîne Alimentaire et de la Santé Animale (CPCASA) des 8 et 9 septembre 2009, le Portugal et l’Espagne ont fait le point sur la situation de leurs pays vis-à-vis de la fièvre catarrhale ovine de sérotype 1 (BTV1).

Portugal

-  Mise en œuvre de la vaccination

Au Portugal, les zones réglementées ont été modifiées le 3 Novembre 2008 et la vaccination vis-à-vis du virus de sérotype 1 (BTV1) a alors été initiée dans les régions du Nord et du Centre.

Dans ces deux régions, la proportion d’élevages ovins ayant vacciné est de 42 et 44 % respectivement pour le Centre et le Nord du pays, contre une couverture de 59 à 94 % dans les autres régions. Au total, selon les autorités sanitaires portugaises, début septembre 2009, 1 193 762 ovins étaient vaccinés (couverture vaccinale de 50,5 %) dans 29 638 exploitations (49,3 % des cheptels ovins recensés).

52 464 bovins ont par ailleurs été vaccinés contre le BTV1.

-  Progression de l’épizootie

La saison vectorielle a débuté le 24 mars 2009 et la circulation virale a été confirmée dès le 1er juillet 2009 : notification de foyers dans les districts de Viana do Castelo, Vila real et Braga, frontaliers de la Galice.

Depuis, 61 foyers ont été recensés dans les régions du Nord et du Centre. Sur les 710 animaux (bovins ou ovins) présents dans ces exploitations, 92 ont été affectés par la maladie.

Espagne

-  Mise en œuvre de la vaccination

En août 2009, la couverture vaccinale était estimée à 78,4 % pour les bovins, à 80,4 % pour les ovins.

La fin de la campagne de vaccination 2009 a été fixée au 16 septembre.

-  Progression de l’épizootie

La reprise d’une circulation virale de sérotype 1 a été confirmée le 30 juillet 2009 par le laboratoire central vétérinaire de Algete. Elle peut sans doute être mise en relation avec l’apparition des nouveaux foyers de BTV1 au Portugal.
Elle a ainsi été d’abord observée en Galice dans 6 exploitations ovines. Le premier foyer de fièvre catarrhale est apparu dans la région de A Limia, dans la province d’Orense : dans un cheptel de 187 ovins, 5 ont présenté des signes cliniques et 2 sont morts. Les 5 autres exploitations affectées se situent dans des régions limitrophes de la précédente.

Le 17 août 2009, un premier cas était enregistré en Castille y Léon dans un élevage sentinelle.

Au total, 94 foyers ont été recensés.
Une seule exploitation bovine (sentinelle) a été concernée. Les 93 autres foyers concernent exclusivement des ovins. Il s’agit pour l’essentiel d’élevages de petite taille (80 exploitations avec un effectif moyen de moins de 18 animaux par élevage et 13 exploitations de plus de 100 animaux) peu "professionnalisés". 30 de ces élevages n’avaient pas réalisé de vaccination.

En pratique, les cas cliniques (N=319) ont été observés dans 70 % des cas sur des animaux non vaccinés. 54 cas de mortalité ont été enregistrés.

Comparativement aux épisodes de fièvre catarrhale survenus au cours des années précédentes, celui-ci semble se caractériser par une mortalité et une morbidité faibles et une atteinte sporadique du cheptel bovin, ceci dans un contexte de forte circulation vectorielle.