Recherche

Accueil du site || Europe et pourtour méditerranéen || Epizootie de fièvre catarrhale dans les îles de la mer Egée : situation en novembre 2009

Des foyers de fièvre catarrhale ont été rapportés dans quatre îles de la mer Egée : Lesvos, Chios, Samos et Rhodes.

La fièvre catarrhale de sérotype 16 (BTV-16) a fait une incursion dans l’île de Lesvos en novembre 2008, affectant 80 exploitations (0,5 % des élevages de l’île) soit un total de 15350 ovins. Dans quelques élevages, le virus de sérotype 8 (BTV-8) a également été identifié.

En mars 2009, quatre foyers de BTV-16 ont été observés dans l’île de Chios.

Le point de la situation épidémiologique a été fait à l’occasion du Comité européen Permanent de la Chaîne Alimentaire et de la Santé Animale (CPCASA) qui s’est tenu les 30 novembre et 1er décembre 2009.

Actualisation de la situation épidémiologique

- En septembre 2009, de nouveaux foyers de fièvre catarrhale occasionnés par les BTV-16 et BTV-1 ont été notifiés dans l’île de Lesvos. Le nombre total de foyers est, à ce jour, de 134. Signalons qu’avant l’observation de cas cliniques dans les cheptels ovins, des séroconversions ont été rapportées chez deux bovins de la région de Kalloni (Sud de l’île de Lesvos).

- Le 23 novembre 2009, la séroconversion d’un bovin a été mise en évidence dans l’île de Samos ; le 25 novembre 2009, il s’est agi cette fois de 3 nouvelles séroconversions dans l’île de Rhodes. Dans l’ensemble de ces cas le BTV-16 a été incriminé.

- Il est intéressant de constater que, depuis 2001, seules les îles de la mer Egée et de Rhodes ont été affectées par la fièvre catarrhale.
La plupart des cas sont recensés sur Lesvos, proche du continent turc. Ils sont indicateurs de la circulation du virus en Turquie, en particulier dans les régions occidentales , sujet de préoccupation au niveau européen.

Symptômes cliniques dans l’île de Lesvos :

Les symptômes étaient modérés et diffèrent légèrement de ceux observés en 2008. Dans certains cas, une double infection par les BTV-16 et BTV-1 a été signalée.

Les symptômes n’ont été rapportés que chez les ovins (pas de cas cliniques chez les bovins) :

  • hyperthermie (40,5°C-41,5°C)
  • boiteries (fréquence élevée en 2009)
  • oedème de la face dans quelques élevages (fréquence inférieure à celle de 2008). Mortalité élevée des animaux présentant ces symptômes.
  • sécrétions nasales et pneumonies.

Contextes climatique et entomologiques

L’humidité et la chaleur associées à l’existence de vents du Nord modérés ont contribué à l’extension de la maladie.

Culicoïdes imicola a été capturé dans l’île de Lesvos. Les piégeages se poursuivent dans les autres îles et les données devraient être disponibles prochainement.

Programme 2009 de sérosurveillance

- Depuis février 2009, des prises de sang ont été réalisées mensuellement chez des bovins de 21 départements en vue d’analyse sérologique

  • 320 troupeaux inclus dans le dispositif
  • 2040 analyses par mois réalisées sur des animaux sentinelles âgés, au démarrage du programme de séro-surveillance, de 6 mois à deux ans.

- Les zones géographiques soumises à ce plan ont été choisies en fonction de leur localisation, des conditions climatiques qui y règnent ainsi que de l’historique de l’épizootie et notamment de sa prévalence.

- Les informations issues de la surveillance épidémiologique montrent que la fièvre catarrhale ne circule pas sur le continent : à ce jour, pas de séroconversion, ni de signe clinique.

- Le programme de surveillance sera poursuivi en 2010.


Pour en savoir plus :

- Consulter la présentation de la situation en Grèce rapportée lors du CPCASA des 30 Novembre et 1er Décembre 2009 sur le site de la Commission européenne :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations/091201/bt_greece.pdf

- Infections mixtes sérotypes 16 et 8 en Grèce comme en Israël