Recherche

Accueil du site || Prévention || Vaccination : impacts, pharmacovigilance || Campagnes de vaccination 2008 et 2009 : un bilan globalement positif du point de vue de la pharmacovigilance
L’Agence nationale du médicament vétérinaire (ANMV) a organisé le 11 décembre 2009 une réunion d’information sur la pharmacovigilance des vaccins contre la fièvre catarrhale ovine (sérotypes 1 et 8). Après avoir dressé le bilan des deux précédentes campagnes de vaccination, l’ANMV envisage des perspectives d’évolution pour 2010.

Bilan des campagnes de vaccination 2008/2009

Le bilan dressé par l’ANMV réactualise l’état des lieux réalisé fin août 2009.

L’impact de la vaccination (123 millions de doses de vaccins distribuées depuis mars 2008) apparaît comme globalement positif, le nombre de foyers de FCO semblant maîtrisé : 20 000 foyers en 2007, 32 000 en 2008 et 82 depuis début 2009.

Depuis le début de la vaccination, 1 406 déclarations ont été recueillies dans le cadre du dispositif de pharmacovigilance :

  • Espèces visées : bovins (86 %) et ovins (13 %) essentiellement,
  • Nombre d’animaux concernés : 9 415 animaux dont 1 205 cas de mortalité.
  • Lien de causalité entre l’effet indésirable et la vaccination : probable dans 9 cas, possible pour 20 % des déclarations.

Sur un point particulier, l’existence de réactions locales suite à la vaccination avec du Zulvac1 Bovins, va être notifiée dans le résumé des caractéristiques du produit.

Plus globalement, les informations recensées suite à la vaccination, ne conduisent pas, selon l’Afssa, à remettre en cause la supériorité des bénéfices sanitaires liés à la vaccination sur les risques qu’elle est susceptible de présenter.

Perspectives pour la campagne 2010

L’ANMV souhaite améliorer la gestion et l’interprétation des déclarations de pharmacovigilance.

Pour ce faire, elle recommande :

  • de ne pas regrouper dans une même déclaration tous les cas d’effets indésirables recensés dans une exploitation mais de les traiter séparément,
  • de joindre les résultats des autopsies, examens complémentaires et autres informations pertinentes utilisées pour l’interprétation des cas.

Elle envisage en outre la mise en place :

  • d’un réseau de vétérinaires « référents » sensibilisés et formés à la pharmacovigilance.
  • d’une procédure de télédéclaration pour faciliter les déclarations directes par voie électronique (début 2010).

En accord avec le centre de pharmacovigilance de Lyon, l’ANMV devrait prendre en charge, à compter de début janvier 2010, le retour d’informations auprès des vétérinaires déclarants durant la dernière campagne 2009.


Pour en savoir plus :

- Déclarations d’effets indésirables suite à l’administration de vaccins contre la fièvre catarrhale en France : bilan au 31 août 2009

- Sur le site de l’AFSSA : une fiche d’information sur la FCO et la vaccination :
http://www.afssa.fr/Documents/SANT-Fi-FCOLeaflet.pdf