Recherche

Accueil du site || Europe et pourtour méditerranéen || Progression du virus de sérotype 4 : deux foyers identifiés en Algérie

Circulation du virus de sérotype 4 dans les pays du Maghreb

Depuis octobre 2009, on a pu constater une circulation du virus de sérotype 4 dans les pays du Maghreb.

- Les autorités vétérinaires marocaines ont confirmé le 30 octobre 2009 la circulation du virus de sérotype 4 de la fièvre catarrhale sur leur territoire, après deux années sans foyer identifié.

- Par la suite, de premiers foyers ont été notifiés en Tunisie (confirmation le 17 décembre 2009). C’était la première fois que le BTV-4 était identifié en Tunisie.

- Le 27 janvier 2010 enfin, deux foyers ont été rapportés en Algérie (confirmation en date du 01 Février 2010).

Bilan de la circulation virale du BTV-4 au Maroc et en Tunisie en 2009

-  Maroc

En 2009, 34 foyers de BTV-4 situés dans la région de Marrakech-Tensift-El Haouz, dans le Centre et le Centre Sud du pays, ont été notifiés.

Ils sont concernés uniquement des ovins : 254 cas cliniques sur un total de 8767 animaux. Soit des taux de morbidité et de mortalité de 2,9% et 0,9 % respectivement.

Dans deux de ces foyers, la présence du BTV-1 a également été confirmée : foyers de Tahannaout (Al Haouz) et Aït Hani (Errachidia).

-  Tunisie

En 2009, 5 foyers de BTV-4 tous situés dans la région de Sidi-Bouzid, ont été notifiés.

Ils sont concernés uniquement des ovins : 254 cas cliniques sur un total de 8767 animaux. Soit des taux de morbidité et de mortalité de 2,9% et 0,9 % respectivement.

Les animaux affectés sont essentiellement des ovins (5 cas cliniques sur 271 ovins recensés auxquels il faut rajouter 4 chèvres et 5 vaches). Le taux de morbidité rapporté est de 1,85 % (absence de mortalité).

Premiers cas identifiés en Algérie

Les deux foyers identifiés sont situés dans la région de El Bayadh.

Les animaux affectés sont des bovins (6 cas sur 18 bovins recensés). Le taux de morbidité atteint par conséquent 33%.

La vaccination est interdite et aucune mesure de traitement n’a été envisagée sur les animaux.