Cette Note d’information, datée du 08 février 2010, officialise une période d’inactivité vectorielle, et précise les conséquences qui en découlent.

L’inactivité vectorielle a été confirmée par les experts entomologistes du CIRAD et de l’ULP (Université Louis Pasteur de Strasbourg), pour toute la France continentale.

Les conséquences sont les suivantes :

- Dérogations concernant les mouvements d’animaux : Le constat de l’inactivité vectorielle permet d’alléger certaines conditions de mouvements des animaux. Des instructions spécifiques figurent à ce sujet dans la note de service DGAL/SDSPA/N2009-8302 du 5 novembre 2009.

- Suspension de l’obligation de désinsectisation dans les foyers et lors des mouvements d’animaux

En période d’inactivité vectorielle et en prenant en compte à la fois la durée d’incubation de la FCO, d’une part, les données entomologiques et climatologiques,d’autre part, il est probable que les suspicions cliniques cessent. En cas de signalement, un diagnostic différentiel est indispensable ainsi qu’une exploration des cas recensés conformément aux instructions en vigueur.

Pièces jointes