Recherche

Accueil du site || Europe et pourtour méditerranéen || Tour d’horizon de la fièvre catarrhale en Europe au 03 Mars 2010

Lors du Comité européen Permanent de la Chaîne Alimentaire et de la Santé Animale (CPCASA) des 2 et 3 Mars 2010, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Norvège et le Portugal ont fait le point sur la situation de leurs pays vis-à-vis de la fièvre catarrhale ovine (BTV-8, BTV-1 et, pour le Portugal, BTV-4).

Au Royaume-Uni, en Norvège et aux Pays-Bas, la fièvre catarrhale semble désormais contrôlée avec une absence de circulation virale récente.

Royaume - Uni : absence de circulation virale depuis 2008

Au Royaume-Uni, l’Angleterre, l’Écosse et le Pays de Galles sont situés en zone de protection BTV8.

L’Irlande du Nord est indemne de toute infection.

-  Politique vaccinale

La vaccination est obligatoire en l’Écosse et, inversement, absente en Irlande du Nord. Dans les autres régions, les taux de couverture vaccinale sont variables mais plus importants au sud et à l’est du pays, dans les zones d’élevage où des foyers avaient été identifiés en 2007/2008.

-  Dispositif de surveillance de l’épizootie

La surveillance de la progression de l’épizootie repose :

  • sur la surveillance des symptômes cliniques dans les exploitations
  • sur les tests diagnostiques réalisés lors de mouvements d’animaux avant export et après import (y compris pour l’Irlande du Nord, à partir de l’Angleterre, de l’Écosse ou du Pays de Galles).
  • sur la surveillance de la circulation virale pendant la période hivernale (depuis novembre 2009) :
    • tests sérologiques sur des animaux (15 à 17 par élevage) âgés de 6 à 12 mois et présents depuis au moins 6 mois dans des exploitations (210) n’ayant, dans la mesure du possible, pas vacciné.
    • recherche, depuis en mars 2009, d’anticorps dirigés contre le virus de la fièvre catarrhale dans les laits de tank de 69 exploitations réparties dans 5 régions (7428 vaches suivies).

La surveillance a plus particulièrement porté sur le Sud-Est du Pays où la maladie avait son apparition en 2007 et qui, de ce fait, semblait davantage à risque vis-à-vis de l’introduction de nouveaux sérotypes viraux en provenance du continent européen.

-  Bilan de l’épidémiosurveillance et perspectives

Aucun foyer n’a été décelé en 2009. Le dernier cas confirmé à été observé en Grande Bretagne le 14 novembre 2008 (introduction d’un animal infecté, acheté dans un autre état membre).

Par ailleurs, tous les échantillons analysés se sont révélés négatifs vis-à-vis de la fièvre catarrhale.

Il semble donc que la circulation du virus de la fièvre catarrhale au Royaume-Uni soit absente ou très faible (prévalence inférieure à 2 %) depuis 2008.

En 2010, le dispositif de surveillance de l’épizootie devrait être maintenu. La police sanitaire pourra être amenée à évoluer en considérant notamment la possibilité de revenir à un statut « indemne de fièvre catarrhale ».

Norvège : des foyers en nombre limité

-  Situation vis-à-vis de la fièvre catarrhale

Quatre foyers de fièvre catarrhale seulement ont été observés en Norvège au cours de la période d’inactivité vectorielle. Le dernier foyer de BTV-8 a été notifié le 6 mars 2009.

Dans trois élevages bovins, le dépistage de la fièvre catarrhale a été réalisé à l’occasion d’analyses de routine conduites sur les laits de tank puis confirmé par des tests sérologiques sur le cheptel.
Un quatrième foyer a été détecté après application du plan de surveillance consécutif aux précédentes notifications.

Les élevages concernés étaient tous situés dans la région méridionale de la Norvège, dans les zones côtières des comtés de Vest-Agder et Aust-Agder.

-  Mesures mises en place :

  • Restriction de mouvement vis-à-vis des élevages infectés,
  • Etablissement de zones de protection et de surveillance
  • surveillance entomologique
  • après évaluation des risques :
    • décision de ne pas vacciner les ovins et bovins de la zone réglementée,
    • surveillance de l’ensemble des exploitations dans une zone de 20 km autour des foyers : analyses de laits de tank, tests sérologiques en élevages allaitants.
    • identification et test des animaux provenant des zones situées autour des foyers
    • abattage des femelles gestantes séropositives et de leur progéniture (naissance avant juin 2009).

La période d’inactivité vectorielle a débuté le 20 novembre 2009. Les dispositions prises lors des mouvements d’animaux (hors femelles gestantes et veaux nés après le 31 janvier 2010) ont été allégées depuis le 15 février 2010.

-  Bilan de l’épidémiosurveillance

Aucun autre cas n’a été décelé à ce jour.

Pays-Bas : pas de mise en évidence d’une circulation virale

Le territoire néerlandais a été découpé en 21 zones en vu de planifier la surveillance de la circulation du virus de la FCO.

Dans chacune d’entre elles, environ 7 élevages ont été contrôlés (PCR et sérotypage en cas de résultat positif) à raison de deux vaches par exploitation.

Au total :
- 173 élevages contrôlés,
- 346 échantillons réalisés entre le 13 novembre 2009 et le 11 janvier 2010
- prélèvements uniquement sur des animaux élevés à l’extérieur en 2009.

Résultats

Tous les échantillons se sont révélés négatifs.

Les résultats obtenus permettent d’établir que la prévalence de la fièvre catarrhale est inférieure à 2 %.

Portugal : définition d’une zone à risque inférieur vis-à-vis du BTV-4

-  Historique

Le virus de sérotype 4 (BTV-4) du virus de la fièvre catarrhale a été détecté pour la première fois au Portugal le 23 novembre 2004.

Depuis cette date, des programme de contrôle et de surveillance ont étét mis en place :

  • Surveillances clinique, sérologique et virologique,
  • Surveillance enntomologique,
  • Programmes de vaccination vis-à-vis du BTV-4 des cheptels ovins et bovins.

La dernière mise en évidence de l’existence d’une circulation virale sporadique du sérotype 4 date de mars 2008 (2 bovins au sein d’un cheptel de 50 animaux).

On peut considérer le BTV-4 est éradiqué du Portugal comme d’Espagne.

-  Émergence du BTV-4 dans les pays du Maghreb

Depuis quelques mois, on observe une circulation du BTV-4 au Maroc et en Algérie.

L’Espagne est particulièrement concernée en raison de sa proximité géographique avec ces pays. Elle a d’ores et déjà décidé d’initier une campagne de vaccination vis-à-vis du BTV-4 à titre prophylactique dans les régions proches du Nord de l’Afrique.

En cas de réémergence de la maladie sur le territoire espagnol, il est probable que le Portugal soit affecté à son tour comme cela a pu se produire par le passé pour le BTV-4 et le BTV-1.

-  Une stratégie de prévention coordonnée avec l’Espagne

De manière coordonnée avec les autorités sanitaires espagnoles et pour garantir la sécurité sanitaire dans les zones frontalières, le Portugal a décidé de délimiter une zone vaccinale de sécurité.

Ce périmètre, considéré, en l’absence de circulation virale par le BTV-4, comme une zone de risque inférieur inclut : Mértola, Alcoutim, Castro Marim, Vila Real de Santo António, Tavira, S. Braz de Alportel, Olhão, Faro et Loulé.

L’achat de vaccins inactivés dirigés contre le BTV-4 est en cours de manière à permettre une vaccination des animaux sensibles pendant la période d’inactivité vectorielle, soit le plus précocement possible avant la période à risque.

-  Déclaration d’un statut "indemne de BTV-4" en dehors de la zone de risque inférieur

Les autorités vétérinaires portugaises ont informé la Commission Européenne et les états membres qu’à l’issue de deux ans de suivis sans mise en évidence de circulation virale du BTV-4 et conformément aux critères étblis par l’OIE, la péninsule portugaise - exception faite de la zone de risque inférieure vis-à-vis de BTV-4 - serait à nouveau déclarée indemne de ce sérotype.


Pour en savoir plus :

Consulter l’ensemble des présentations réalisées lors du CPCASA des 2 et 3 mars 2010 sur le site de la Commission européenne :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations_en.htm#23032010

- Situation au Royaume-Uni :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations/bt_0203032010_uk_en.pdf
- Situation en Norvège :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations/bt_0203032010_norway_en.pdf
- Situation aux Pays-Bas :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations/bt_0203032010_Netherlands_en.pdf
- Situation au Portugal :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations/bt_0203032010_portugal_en.pdf