Recherche

Accueil du site || Europe et pourtour méditerranéen || Tour d’horizon de la fièvre catarrhale en Europe au 08 Septembre 2010
Lors du Comité européen Permanent de la Chaîne Alimentaire et de la Santé Animale (CPCASA) des 07 et 08 Septembre 2010, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, la France, l’Italie et la Suisse ont fait le point sur la situation de leurs pays vis-à-vis de la fièvre catarrhale ovine.

Absence de foyer en Autriche depuis juillet 2009

-  Modalités de surveillance

  • Surveillance passive
  • Surveillance entomologique depuis Juillet 2007
  • Surveillance active (animaux sentinelles, animaux importés, animaux visés par le programme de surveillance)
    • en 2008 : 54 838 tests effectués (46 500 analyses sérologiques et 8338 analyses PCR),
    • en 2009 : 60 752 tests effectués (35 315 analyses sérologiques et 25 437 analyses PCR),
    • en 2010 : 35 368 tests effectués au 31 juillet dernier (16 917 analyses sérologiques et 18 451 analyses PCR).

-  Bilan de la situation épidémiologique

En Autriche, il y a eu 28 cas de fièvre catarrhale (14 élevages répartis dans 4 régions) entre octobre 2008 et juillet 2009. Depuis, plus aucun foyer n’a été décelé que ce soit par voie de surveillance active ou passive.

Une circulation virale absente à nulle en Belgique sur 2009 - 2010

-  Stratégie vaccinale

En Belgique, la vaccination contre le virus de sérotype 8 (BTV-8) est obligatoire depuis 2008 pour les bovins et les ovins.
Elle présente un caractère volontaire pour les veaux, les chèvres et les cervidés.
Elle est réalisée par le vétérinaire du cheptel et enregistrée dans une base de données centralisée.

Au 03 septembre 2010, environ 40 % des bovins et 57 % des ovins ont été vaccinés.

-  Surveillance et bilan de la situation épidémiologique

Au cours de l’hiver 2009-2010, une surveillance passive a été réalisée dans 916 élevages bovins Une stratification a été réalisée sur l’âge : analyses sur 10 animaux de 6 à 12 mois et sur 10 animaux de 12 à 24 mois.

Les résultats ont été les suivants :

  • Sur 11 695 analyses sérologiques, 69 % (8.012) ont été trouvées positives,
  • Sur 8 574 analyses RT-PCR, 1,34 % (115) ont été trouvées positives.

Les animaux trouvés positifs en RT-PCR ont été recontrôlés et retestés. Tous les résultats ont été négatifs.

Conclusion : la circulation virale en 2009 est absente ou très faible.

La surveillance s’est poursuivie en 2010 (investigations en cas d’avortements, de suspicions cliniques ; surveillance fondée sur l’analyse des risques).

Aucun foyer n’a été décelé pendant la période d’activité vectorielle 2010

Un objectif de zone à risque inférieur au Danemark

-  Historique

1 foyer de BTV-8 a été décelé en 2007, 15 en 2008.
Depuis novembre 2008, plus aucun cas n’a été observé au Danemark (soit, depuis 21 mois).
Dans les pays voisins, il n’y a plus eu non plus de cas depuis 2009-2010 en Suède, depuis 2010 en Allemagne.

-  Stratégie vaccinale

En 2008 et 2009, la vaccination a été obligatoire. Elle est volontaire depuis 2010.

-  Surveillance et bilan de la situation épidémiologique

Le Danemark a désormais pour objectif de constituer une zone de risque inférieur vis-à-vis de la FCO d’ici fin 2010 ce qui implique de maintenir l’absence de circulation virale sur le territoire et d’accentuer la vigilance envers les pays membres en cas d’échanges d’animaux vivants.

Une amélioration marquée de la situation épidémiologique en France

-  Stratégie vaccinale

  • Campagne 2009 -2010 La campagne a été initiée le 2 novembre 2009, la vaccination étant rendue obligatoire pour une période de 12 mois :
    • réalisation par le vétérinaire sanitaire de l’exploitation, en France continentale, contre les sérotypes1 et 8, pour les bovins (de plus de 2,5 mois) et les ovins (de plus de 3 mois),
    • participation financière de l’Etat (achat des vaccins et réalisation de la vaccination) jusqu’au 30 juin 2010.
  • Campagne 2009 –2010 (bilan au 7 septembre 2010)
    • 16 millions de bovins vaccinés et enregistrés (environ 90% de l’effectif cible),
    • 5,8 millions de petits ruminants vaccinés et enregistrés (environ 75% de l’effectif cible).
  • Campagne 2010 –2011
    • Vaccination à caractère volontaire contre les sérotypes1 et 8 sur l’ensemble du territoire continental,
    • Réalisation de la vaccination au choix de l’éleveur par l’éleveur lui-même ou par son vétérinaire pour les animaux destinés à rester sur le territoire national.
    • Réalisation de la vaccination par le vétérinaire sanitaire pour les animaux destinés aux échanges.
    • Certification des animaux uniquement sur la base de la vaccination par le vétérinaire.

-  Modalités de surveillance

Un réseau de surveillance du territoire a été mis en place.
Il repose sur :

  • la surveillance de bovins, de préférence non vaccinés (quelques cas)
  • la surveillance de cheptels sentinelles
  • la réalisation de prélèvements aléatoires en élevage, en abattoir.

Des analyses virologiques sont effectuées et un génotypage est réalisé en cas de résultat positif.

Depuis juin 2009 et jusqu’en août 2010, 31 des 83 foyers notifiés en 2009 ainsi que le foyer de BTV-1 identifié en 2010, ont été détectés grâce à ce réseau de surveillance.

-  Bilan de la situation épidémiologique

La situation épidémiologique s’est largement améliorée depuis 2008 (32 348 foyers recensés) avec 83 foyers en 2009 et un foyer unique de BTV-1 en 2010.

Un seul foyer notifié en Suisse en 2010

-  Stratégie vaccinale

La campagne de vaccination 2010 s’est déroulée entre le 15 février et le 31 mai2010.
Il s’est agi d’une vaccination obligatoire pour les bovins et les ovins de plus de 3 mois (pour les autres ruminants, vaccination volontaire).

14 % des élevages ont demandé une dérogation.
La couverture vaccinale est stimée à 70 %.

-  Modalités de surveillance

2026 prélèvements (dont 1935 chez les bovins de 274 élevages et 91 ovins issus de 12 élevages) ont été analysés entre février et fin avril 2010. La prévalence a été estimée à :

  • 0, 05 % de la population,
  • 0, 35 % des exploitations.

Par ailleurs, dans le cadre d’un programme d’étude, un chevreuil et deux chamois ont été trouvés positifs à l’automne 2009.

-  Bilan de la situation épidémiologique

En 2009, 36 foyers ont été notifiés contre 1 seulement en 2010.

Le foyer décelé en 2010 a été détecté grâce au programme de surveillance : un animal a été trouvé positif en BTV-8 puis deux autres à l’issue des analyses complémentaires.
Le prélèvement ayant été réalisé pendant la période d’inactivité vectorielle, on peut faire l’hypothèse que l’infection soit survenue à l’automne 2009.

Situation en Italie

-  Stratégie vaccinale

En Italie, la couverture vaccinale varie selon les régions et les sérotypes visés.
Ainsi, dans le Piémont, 91,2 % des animaux sont vaccinés contre le BTV-8. A contrario, en Sardaigne, respectivement 12,7 % et 4,2 % des animaux sont vaccinés contre les sérotypes 2 et 4 d’une part, 1 et 8 d’autre part.

-  Modalités de surveillance

Entre le 01 janvier et le 03 septembre 2010, 215 656 analyses ont été réalisées : 206 543 analyses de type ELISA, 182 PCR et 8931 séroneutralisations.

-  Bilan de la situation épidémiologique

24 foyers ont été décelés depuis le début de l’année 2010. Ils sont répartis comme suit :


Pour en savoir plus :

Consulter l’ensemble des présentations réalisées lors du CPCASA des 7 et 8 septembre 2010 sur le site de la Commission européenne :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations_en.htm#2010978

- Situation en Autriche :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations/0708092010_bluetongue_austiria.pdf

- Situation en Belgique :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations/0708092010_bluetongue_belgium.pdf

- Situation au Danemark :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations/0708092010_bluetongue_denmark.pdf

- Situation en France :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations/0708092010_bluetongue_france.pdf

- Situation en Suisse :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations/0708092010_bluetongue_ch.pdf

- Situation en Italie :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations/0708092010_bluetongue_italy.pdf