Recherche

Accueil du site || Europe et pourtour méditerranéen || Tour d’horizon de la fièvre catarrhale en Europe au 1er Décembre 2010
La réunion du Comité européen Permanent de la Chaîne Alimentaire et de la Santé Animale (CPCASA) du 1er décembre 2010 a permis de faire le point sur la situation de Chypre, de la Norvège et de la Suède vis-à-vis de la fièvre catarrhale ovine.

Éradication de la fièvre catarrhale de sérotype 8 en Suède

-  Stratégies de surveillance et de contrôle : historique depuis 2007

  • Avant détection du premier cas de fièvre catarrhale (2007-2008)
    Une surveillance entomologique a commencé dès 2007 et des analyses ont été réalisées mensuellement sur les laits de tank.
  • Après détection du premier cas de fièvre catarrhale
    • Le premier cas est survenu le 6 septembre 2008 dans la région de Halland et la vaccination mise en place dans les deux jours suivant sa confirmation. Une couverture vaccinale de 80 % a été atteinte avant le début de la période d’activité vectorielle suivante. La vaccination a été poursuivie pendant les deux années ultérieures.
    • En 2009, suite à l’observation de cas de fièvre catarrhale en Norvège, des tests ont été réalisés dans la région de Värmlanddue.
    • En 2010, les tests effectués dans le cadre de la surveillance de la situation épidémiologique vis-à-vis de la fièvre catarrhale ont visé plus particulièrement la zone règlementée considérée comme à haut risque épidémiologique.
      Ils ont majoritairement été réalisés pendant la période d’activité vectorielle c’est à dire à la fin de l’été et au début de l’automne (septembre-octobre).
      Des tests PCR ont été conduits dans des élevages bovins (N=308) et ovins (N=266) n’ayant pas vacciné.
      La prise d’échantillons dans une fraction de ces exploitations, devait permettre de déceler une prévalence de 1 % des élevages.

-  Bilan

  • Absence d’observation d’une circulation virale en 2009 et 2010
  • Tests tous négatifs indiquant une prévalence inférieure à 1% avec un intervalle de confiance de 95%

La Suède est considérée comme indemne vis-à-vis de la fièvre catarrhale de sérotype 8 et la zone réglementée est levée.

Éradication de la fièvre catarrhale de sérotype 8 en Norvège

-  Situation vis-à-vis de la fièvre catarrhale

Quatre foyers de fièvre catarrhale seulement ont été observés en Norvège au cours de la période d’inactivité vectorielle. Le dernier foyer de BTV-8 a été notifié le 6 mars 2009.

Dans trois élevages bovins, le dépistage de la fièvre catarrhale a été réalisé à l’occasion d’analyses de routine conduites sur les laits de tank puis confirmé par des tests sérologiques sur le cheptel.
Un quatrième foyer a été détecté après application du plan de surveillance consécutif aux précédentes notifications.

Les élevages concernés étaient tous situés dans la région méridionale de la Norvège, dans les zones côtières des comtés de Vest-Agder et Aust-Agder.
Selon toute probabilité, l’infection est survenue dans ces exploitations entre août et octobre 2008.

-  Mesures mises en place :

  • Restriction de mouvement vis-à-vis des élevages infectés,
  • Établissement de zones de protection et de surveillance
  • Surveillance entomologique et définition des zones d’activité vectorielle
  • Après évaluation des risques :
    • décision de ne pas vacciner les ovins et bovins de la zone réglementée,
    • surveillance de l’ensemble des exploitations dans une zone de 20 km autour des foyers : analyses de laits de tank, tests sérologiques en élevages allaitants.
    • identification et test des animaux provenant des zones situées autour des foyers
    • abattage des femelles gestantes séropositives et de leur progéniture (naissance avant le 1er juin 2009)
    • test des animaux importés (conseil de ne pas importer d’animaux en provenance de zones infectées)

-  Bilan

Aucun autre cas n’a été décelé à ce jour soit une absence de circulation virale en Norvège au cours des deux dernières saisons d’activité vectorielle. La Norvège souhaite donc recouvrer un statut indemne de fièvre catarrhale.

Cas de séroconversion à Chypre

-  Surveillance et bilan de la situation épidémiologique

A Chypre, une surveillance sérologique est réalisée sur des animaux sentinelles issus de 17 exploitations, à raison de 10 animaux testés par ferme et par mois.

  • Le 22 octobre 2010, 7 animaux sur 10 testés d’une exploitation ovine et caprine située à Pegeia, dans la région de Paphos, ont séroconverti.
    6 de ces 7 animaux ont été trouvés PCR positifs.
    Aucune manifestation clinique n’a été décelée.
  • Le 9 novembre 2010, un foyer bovin distant du premier de 13 km, a été décelé. Là encore, il s’est agi d’une séroconversion sur des animaux sentinelles (9 animaux positifs sur 10) non accompagnée de signes cliniques.
  • Le 26 novembre 2010, un élevage ovin et caprin distant du premier foyer de 100 km (région de Nicosia) a été trouvé positif à son tour : 4 animaux sentinelles sur 10 positifs en ELISA et en PCR.

Le sérotype en cause est le sérotype 16.

Carte Chypre Décembre 2010

-  Mesures de contrôle

Ni traitement, ni vaccination ne sont mises en place à l’heure actuelle.

  • Contrôle des mouvements d’animaux
  • Surveillance clinique
  • Surveillance active via le test d’animaux sentinelles
  • Contrôle des vecteurs

Pour en savoir plus :

Consulter l’ensemble des présentations réalisées lors du CPCASA du 1er décembre 2010 sur le site de la Commission européenne :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations_en.htm#01122010

- Situation en Suède :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations/01122010_bt_sweden.pdf

- Situation en Norvège :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations/01122010_bt_norway.pdf

- Situation à Chypre :
http://ec.europa.eu/food/committees/regulatory/scfcah/animal_health/presentations/01122010_bt_cyprus.pdf