Recherche

Accueil du site || Maladie et impacts || Incidence sur la reproduction || Confirmation des impacts de la FCO sur les résultats de la reproduction dans les élevages bovins allaitants

Une baisse du nombre des naissances de veaux de race à viande a été observée en 2009 au niveau national, pour toutes les races allaitantes.

Cette baisse intervient après les deux épizooties de fièvre catarrhale ovine (FCO) de 2007 et 2008, qui ont frappé l’ensemble des bassins de production bovine. Les impacts reportés de cette maladie sur la reproduction n’étant pas clairement définis, une étude a été mise en place en 2010 par l’Institut de l’Élevage afin d’évaluer la part de la FCO dans la diminution du nombre de veaux nés observée dans les élevages allaitants au cours de la campagne 2008/2009.

Distribution des naissances modifiées par rapport aux campagnes précédentes

En France, la FCO a touché les grands bassins de production de bovins allaitants au cours de deux vagues successives d’épizootie, 2007 puis 2008

  • Parallèlement, une baisse significative de la productivité des troupeaux a été observée au cours de la campagne qui suit l’épizootie. Au niveau national, ce phénomène s’est traduit, en 2009, par une baisse du nombre de naissances de veaux de races allaitantes de l’ordre de 2,7 % soit plus de 59000 veaux.
  • Dans tous les bassins allaitants, pour les trois principales races à viande, on constate en outre un décalage des naissances par rapport à la campagne précédente avec une augmentation du nombre des mises bas de mai à juillet compensant partiellement le déficit des naissances hivernales.

Concomitance entre l’extension de l’épizootie et la mise à la reproduction en élevage

En pratique, il s’avère que l’arrivée massive du virus dans les élevages est survenue en 2007 comme en 2008 durant les mois d’été et d’automne (périodes de forte activité vectorielle), c’est à dire aux périodes de mise à la reproduction des animaux dans les élevages allaitants avec vêlages d’hiver et au tout début des gestations.

La diminution des naissances mensuelles survenue 6 à 9 mois plus tard laisse donc suspecter un impact de la maladie. Sont vraisemblablement intervenus deux effets connus de la FCO chez les bovins : la baisse de fertilité transitoire des mâles et les altérations de la fertilité des femelles (retour des chaleurs et avortements précoces).

Incidence ponctuelle et retour à la normale

Les résultats de cette étude confirment les impacts de la FCO sur les résultats de la reproduction dans les élevages bovins allaitants : baisse du nombre de naissances et troubles de la reproduction induisant un décalage des vêlages en période estivale.

Grâce aux efforts entrepris par les professionnels pour limiter les effets de l’épizootie et grâce aux campagnes de vaccination, la baisse du nombre de veaux nés a été un événement ponctuel et un retour aux niveaux habituels de naissances a été observé au cours de la campagne 2009/2010.


Pour en savoir plus :

- Rapport de l’étude conduite par B. Mounaix (Institut de l’Elevage) concernant l’"Impact de la fièvre catarrhale sur le nombre de naissances de veaux dans les élevages allaitants"

- Plaquette de synthèse en téléchargement ci-après

Pièces jointes