Accueil du site || Réglementation || Notes de service et d’information || Notes techniques || Instruction Technique DGAL/SDSSA/2015-649
Cette note rappelle le contexte épidémiologique de la FCO, la réglementation encadrant les mouvements et précise la conduite à tenir vis-à-vis des animaux venant de zones réglementées en terme de contrôle des certificats TRACES et de contrôle à l’abattoir.

Cette note en date du 27 Juillet 2015 rappelle la situation épidémiologique préoccupante vis-à-vis de la fièvre catarrhale ovine (FCO) en Europe notamment vis-à-vis des sérotypes 1 et 4.
Le risque lié à l’introduction de ruminants vivants depuis des zones réglementées est considéré comme élevé (Avis de l’Anses rendu le 3 mars 2015). Une alerte a notamment eu lieu en novembre 2014 suite à l’introduction dans les Bouches-du-Rhône d’un lot d’ovins en provenance d’une zone réglementée espagnole et non immédiatement abattus : présence de 3 animaux positifs en PCR-FCO.
Même si le statut national indemne a été préservé, les mesures de contrôle et de surveillance ont coûté plus de 400 000 euros à l’État.

Rappels réglementaires sur les échanges d’animaux en provenance de zones réglementées (ZR)

Les mouvements provenant d’une zone réglementée sont autorisés pour :

  • les ruminants destinés à l’engraissement ou l’élevage s’ils respectent l’une des conditions énoncées à l’annexe III du R 1266/2007 (la principale étant la condition de vaccination),
  • les ruminants destinés à un abattage immédiat sous réserve que :
    • aucun cas de FCO n’ait été observé dans l’exploitation d’origine lors des 30 derniers jours ;
    • les animaux soient transportés à l’abattoir directement, c’est à dire sans arrêt en poste de contrôle (pas de point d’arrêt en France qui est en zone indemne),
    • leurs mouvements soient notifiés à l’autorité du lieu de destination 48h avant le chargement des animaux ;
    • leur abattage soit réalisé dans les 24 heures suivant leur arrivée.

Conduite à tenir vis-à-vis des animaux provenant des zones réglementées

Vérification quotidienne par les DDecPP des certificats TRACES émis par des pays en zones réglementées.

Contrôle renforcé des lots d’animaux introduits en vue d’abattage :

  • l’autorité de la zone de départ doit notifier les mouvements pour abattage immédiat 48h avant le chargement des animaux ;
  • seuls les abattoirs peuvent être destinataires d’animaux destinés à un abattage immédiat ;
  • le nombre d’animaux prévus dans le certificat doit être compatible avec la capacité réelle des abattoirs destinataires (détention et abattage) ;
  • le mouvement est autorisé au regard de la réglementation vis-à-vis de la protection animale conformément au règlement (CE) n° 1/2005.

Si les animaux ne peuvent pas être abattus dans l’abattoir destinataire dans les 24h après leur arrivée, un suivi est mis en place et les mesures suivantes sont appliquées :

  • orientation des animaux vers un autre abattoir qui puisse procéder de manière certaine à l’abattage dans les 24 heures prévues ;
  • euthanasie des animaux toujours présents sur le territoire français 24 heures après leur arrivée s’il n’est pas possible de les abattre immédiatement.

Respect des mesures de gestion de la part des abattoirs :

  • établissement d’un planning prévisionnel des approvisionnements en provenance de ZR , avec transmission au service vétérinaire de l’abattoir ;
  • abattage en priorité des animaux provenant de ZR (délai d’abattage inférieur à 24h après arrivée des animaux - le non respect de ce délai constitue une non conformité majeure) ;
  • désinsectisation régulière des bergeries ;
  • nettoyage, désinfection et désinsectisation des véhicules utilisés pour le transport des animaux en provenance de ZR ;

A noter : pour la désinsectisation, l’usage des pyréthrinoides (propriétés répulsives et létales) est recommandé (suivre les instructions du fabricant).