Recherche

Accueil du site || Prévention || Vaccination : impacts, pharmacovigilance || Vaccination contre la FCO : quel impact sur la fertilité des bovins allaitants ?
La vaccination contre la FCO n’induit pas d’impact mesurable sur la réussite des inséminations des vaches allaitantes, dans la mesure où elle n’a pas lieu au cours des quelques jours entourant l’insémination.

Une étude a été réalisée pour étudier l’impact de la vaccination vis-à-vis de la FCO sur la réussite à l’insémination artificielle (IA). Il s’agissait notamment de préciser l’impact du délai entre la 2ème injection de vaccin et la date de l’IA.

L’étude a porté sur les résultats des inséminations pratiquées durant l’hiver 2008/2009 chez les vaches et génisses allaitantes (races Charolaise, Limousine et Blonde d’Aquitaine) vaccinées entre le 01/01/09 et le 30/06/09 et inséminées (IA1) entre le 01/01/09 et le 31/05/09, c’est à dire à une période où la circulation virale était faible en France.

Pas d’effet significatif mais une baisse de la fertilité lorsque la vaccination est proche de la date d’IA

Une baisse de la fertilité est observée lorsque la vaccination contre la FCO a été réalisée à des dates proches de l’IA (particulièrement 3 jours avant et après l’IA), mais cette baisse est non significative du point de vue statistique et faible au regard des impacts technico-économiques de la maladie, en particulier ceux portant sur la fertilité.

Impact Vaccination sur IA vaches allaitantes

Ces résultats sont cohérents avec ceux des 2 études réalisées en France en 2010 :

  • chez les vaches allaitantes en monte naturelle :
    aucun effet observé de la vaccination contre la FCO sur l’intervalle entre la date de mise au taureau et la date de vêlage (Grimart et al, 2010),
  • en élevage laitier :
    • pas différence significative du taux de retour à 3 semaines entre les vaches vaccinées en 1ère injection et les vaches non vaccinées, quel que soit le délai entre vaccination et insémination,
    • un nombre de retours significativement plus élevé chez les vaches ayant reçu la 2ème injection de vaccin entre 2 à 7 jours après l’IA par rapport aux vaches non vaccinées (Nusinovici et al, 2011).

L’ensemble des travaux menés sur les bovins conduisent à recommander d’éviter de vacciner les femelles dans une période trop proche de l’insémination ou de la monte, et à réduire le plus possible le stress causé par les manipulations lors des vaccinations.


Pour plus d’information, consulter le site des 3R :

  • Vaccination contre la FCO : quel impact sur la fertilité des bovins allaitants ? - Poster présenté en décembre 2012
  • Utilisation des données de fertilité pour évaluer l’impact de la circulation d’un agent pathogène exotique en dehors des foyers détectés – Application à l’épizootie du sérotype 8 du virus de la fièvre catarrhale ovine en France - Présentation orale en décembre 2012
  • Impact de l’épizootie de FCO sur le nombre de naissances de veaux dans les élevages allaitants français - Poster présenté en décembre 2011
  • Efficacité d’un vaccin contre le BTV-8 face à des épreuves virulentes successives sur veaux et génisses gestantes - Poster présenté en décembre 2010