Randonnée et chasse : des accidents tous les ans

foret et chasseur

Les randonneurs se font du souci pour leur sécurité en voyant le nombre d’accidents de chasse qui ne cesse d’accroitre ces derniers temps. Récemment, plusieurs cas ont été recensés à travers la France. Il est donc tout à fait légitime que les passionnés et pratiquants de randonnée demandent que l’État se penche sur l’encadrement de leur activité de prédilection.

Des accidents de chasse de plus en plus alarmants

Le temps devient propice aux balades en forêt et dans les sentiers de grande randonnée ou GR à partir du mois d’octobre. Les randonneurs, amateurs et invétérés, y vont donc en masse pour s’adonner à leur pratique préférée. Le hic est qu’octobre marque également l’ouverture de la saison de la chasse. Ainsi, de plus en plus de randonneurs ont été victimes d’accidents de chasse.

Cela a fait la une de tous les journaux en octobre dernier : un cycliste a trouvé la mort à cause d’un tir de chasseur en Haute-Savoie. Suite à ce drame, la mairie a pris la décision d’interdire la chasse sur tout le territoire de Montriond. Quelques jours plus tard, des chasseurs bretons ont été confondus deux surfeurs pour des faisans. Fort heureusement, les pauvres sportifs ont eu plus de peur que de mal car la balle ne les a pas touchés. Toutes ces mauvaises nouvelles ont réussi à inquiéter les randonneurs et c’est entièrement compréhensible. La peur d’être tiré dessous lors de balade sur un GR ou en forêt est devenue bien présente.

Une pétition a été lancée

Récemment, un ingénieur anglais de 37 ans prénommé Andy qui vit dans le Vaucluse a rencontré une situation assez terrifiante. C’est aussi un féru de trail de haut niveau qui s’inquiète de plus en plus pour sa sécurité lors de ses séances d’entrainement sur les sentiers escarpés du département. Il a affirmé que lorsqu’il se trouvait sur une piste, les chasseurs ne le remarquaient pas et continuaient de tirer. C’est seulement après qu’ils l’ont vu. Les chausseurs, une fois concentrés dans leur activité, ne sont pas toujours conscients de ce qui se passe autour. Andy a donc proposé au préfet du Vaucluse d’interdire la chasse au moins un jour par semaine.

En septembre, une pétition a été lancée par l’Association pour la protection des animaux sauvages afin que le dimanche soit un jour sans chasse. Depuis, cette pétition a rassemblé plus de 187 000 signatures. De leur côté, les chasseurs semblent ne pas être d’accord avec cette mesure. Ils stipulent qu’ils ont des règlements stricts qui permettent d’épargner les marcheurs et les coureurs. Pourtant, les chiffres ne mentent pas, il y a eu 113 accidents de chasse dont 13 mortels rien que pour la saison 2017-2018.

Laisser un commentaire