Recherche

Accueil du site || Maladie et impacts || Incidence sur la reproduction || FCO et reproduction : des effets directs et indirects en partie prévisibles
La fièvre catarrhale a des effets directs et indirects sur la reproduction. Si les effets indirects liés à l’hyperthermie étaient en partie connus, les effets directs restent à préciser tant chez les mâles que chez les femelles.

Des effets indirects liés à l’hyperthermie

L’hyperthermie a des effets connus chez le mâle et la femelle :
- sur les hormones de la reproduction,
- sur la qualité des gamètes (spermatozoïdes, ovule),
- sur le développement précoce de l’embryon.

Des effets visibles peuvent potentiellement être observés pendant une durée de deux mois qui correspond au cycle de production des gamètes :
- la durée de la spermatogénèse est de 61 jours chez le taureau, et de 49 jours chez le bélier.
- la croissance folliculaire (délai pour obtenir un ovule) s’étend sur une durée de 60 à 90 jours.

Les effets attendus sont comparables à ceux qui peuvent être observés à la suite d’un stress thermique.

La figure suivante illustre ce phénomène. La canicule observée au cours de l’été 2003 a eu un impact de 5 à 10 % sur les taux de non retour et la viabilité des embryons collectés in vivo.

Des effets directs qui restent à préciser

Chez la femelle

Le virus de la fièvre catarrhale contamine l’utérus, l’oviducte, les embryons et l’ovaire (follicule, cellules du cumulus, de la granulosa). Le passage transplacentaire est probable. Des avortements et de la mortinatalité ont été constatés. De manière générale des effets sur la fertilité ont déjà été recensés. Ainsi, aux Pays-Bas a t’on mis en évidence une baisse de 3,6 points sur les taux de vêlage.

Chez le mâle

L’excrétion du virus dans la semence a été constatée chez les bovins comme chez les ovins. Les effets induits sur la production de semence sont à la fois qualitatifs et quantitatifs : faible quantité [1] voire absence totale [2] de spermatozoïdes dans le sperme lors de l’éjaculation, anomalies [3] , insuffisance de motilité [4] et mortalité accrue des spermatozoïdes [5].

De nombreuses incertitudes persistent

Il existe en effet peu de bibliographie relative aux effets de la FCO sur la reproduction et les travaux disponibles jusqu’à présent ont principalement porté sur les sérotypes 10, 11 et 17.

Les actions régionales réalisées dans les élevages touchés par la FCO en 2007 permettent de disposer de quelques estimations de l’incidence de la maladie sur la reproduction chez les mâles comme chez les femelles.

Elles devront être complétées et confirmées à l’issue des études en cours et menées conjointement par l’UNCEIA (Union Nationale des Centres d’Insémination Artificielle) et FUS (France UPRA Sélection).

notes:

[1] oligospermie

[2] azoospermie

[3] tératospermie

[4] asthénospermie

[5] nécrospermie