Recherche

Accueil du site || Maladie et impacts || Progression de l’épizootie || Situation de la France au 09 Octobre 2015

La mise en évidence de 6 foyers dans les départements du Cantal (N=1), de l’Indre (N=1), de la Loire (N=1), de la Nièvre (N=1) et de la Saône-et-Loire (N=2), entraîne l’extension de la Zone Réglementée en France continentale. Celle-ci concerne désormais 43 départements.

Ce zonage est institué par l’arrêté du 08 octobre 2015 définissant les zones réglementées relatives à la fièvre catarrhale du mouton.

L’entrée en vigueur est prévue le 09 octobre 2015

Définition des zones réglementées au 9 octobre 2015 vis-à-vis de la FCO de sérotype 8
151009_carte_zonage_FCO_France {JPG}


- Points bleus : Foyers confirmés de FCO BTV8
- Zone en rouge : Périmètre interdit
- Zone en orange foncé : Zone de protection
- Zone en orange clair : Zone de surveillance

La liste des départements ou communes présents dans la zone réglementée pour le sérotype 8 est téléchargeable ci-dessous.

Signalons le point de situation sur la fièvre catarrhale de sérotype 8, réalisé par la Plateforme d’Epidémiosurveillance en santé animale, et présenté sur son site à l’adresse suivante : http://www.plateforme-esa.fr/index.php ?option=com_content&view=article&id=554:bilan-de-situation-fco-9-octobre-2015&catid=98:actu-fco&Itemid=244.

Pour mémoire, une surveillance a été mise en place et repose sur des recherches virales par PCR dans soixante élevages bovins par région administrative et trente bovins par élevage. Ce dépistage programmé vise à détecter la présence du virus dans la limite d’une prévalence ≥5%.

Au 9 octobre 2015, des résultats de dépistage FCO étaient disponibles pour 1067 élevages et 31426 bovins issus de 87 départements, soit un taux de réalisation de 84 % :

  • 27 élevages situés dans le Puy de Dôme, l’Allier, la Creuse, le Cantal, le Cher, l’Indre, la Loire, la Nièvre et la Saône et Loire ont présenté des résultats positifs.
  • Le nombre d’animaux positifs a varié entre 1 et 5 par élevage (sauf 2 élevages, l’un dans le Puy de Dôme et l’autre dans l’Allier avec respectivement 7 et 10 animaux trouvés infectés).

Une synthèse de la situation française a également été présentée lors de la réunion du Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale en date du 7 octobre 2015. Celle-ci est disponible en ligne.